Le choix de Betty

choix bett ma tof

 

Auteur: Jane GARDAM

Éditions: Jean-Claude Lattès

Date de parution: février 2016

Nombre de pages: 296

Résumé:

C’est décidé, la jeune et innocente Betty va épouser à Hong Kong, le juge Feathers. Orpheline dans les camps japonais, jeune fille non conformiste recrutée pour casser les codes à Bletchley Park, pendant la seconde guerre mondiale, Betty a ses propres passions secrètes et sa vie avec le juge Filth (Frathers) ne sera pas épargnée par de grands tourments. Ce n’ est pas un hasard si Veneering, le rival détesté de Filth au barreau, exerce sur elle une puissante attraction.

Mon avis:

Quand j’ ai aperçu ce livre dans  le rayon, j’ ai trouvé la couverture vraiment tristounet. Voir  cette fleur  en début de fanaison, m’ a toute suite laissée imaginer que l’ histoire que renfermait ce roman allait être certainement triste. Puis en lisant le résumé, je me suis dis, que  ça serait une belle histoire romantique qui me ravirait certainement.

Dans ce roman, on rencontre Betty, une jeune femme intelligente, et douce qui rêve de fonder un foyer heureux avec le juge Feathers. Cet homme qu’elle connaît à peine, rencontré à quelques rares fois lors des déplacements professionnels de ce dernier. La vie de Betty sera bouleversée à la rencontre du puissant rival de son futur époux: Venneering…

En conflit permanent avec l’ attraction qu’elle ressent pour le beau et arrogant Veneering, et l’ envie de fonder un foyer respectable avec le juge Feathers, Betty va être confronter à des choix et des épreuves qui la marqueront à jamais…

J’ ai eu un peu de mal à  lire ce roman. Le début n’ a pas été évident puisque j’ ai dû relire certains passages à plusieurs reprises. Contrairement à d’autres bouquins, j’ ai eu du mal à le lire dans le bus comme j’ ai l’ habitude de la faire. C’est le genre de lecture qui se fait au calme. Mais après la lecture devenait plus fluide après ce temps d’adaptation.

J’ai bien aimé les références et descriptions faites, en références à la deuxième guerre mondiale.Il était intéressant de se plonger dans ces moments profonds qui auront tant marqué l’histoire. Le lecteur se laisse toute suite emporter, à imaginer les comportements vestimentaires, les façons de se comporter en ces temps. J’ ai apprécié cette petite immersion dans le passé.

J’ ai vraiment été touchée par le personnage de Betty. Je trouve qu’elle n’ a pas eu une vie facile et que même quand le bonheur lui souriait, il était de courte durée. Le personnage de Betty m’ a beaucoup inspiré. Je pense que dans la vie, il faut suivre ces rêves, ses envies pour ne pas avoir une vie malheureuse et plein de regrets. Est ce que Betty a été malheureuse?? je ne le pense pas. Est ce qu’elle a été vraiment heureuse??Je pense que la définition du bonheur dépend de nos expériences, de notre personnalité, de nos aspirations. Alors ces questions, je vous laisserez y répondre. Je pense que Betty a fait ses propres choix en suivant parfois le coeur et dans d’autres circonstance la raison. Ce qui a eu  des répercussions sur sa vie créant ainsi une boucle de questionnement infinie.

Que dire du personnage du juge Filth. Il a aimé Betty à sa façon. Un homme compétent et respecté par ses paires. Mon sentiment pour ce personnage a été variable. Tantôt je l’ appréciais du fait de ses délicatesse envers son épouse, tantôt j’ éprouvais de la colère envers lui car je le trouvais mou et nulle dans l’ expression de ses sentiments.

Et le personnage de Veneering, ennemi juré du juge Filth?. Les déclarations enflammés de Vennering était originale. Il savait en quelques secondes faire chavirer le coeur de la douce Betty. Je le trouvais cependant arrogant, fière, trop fière.

Des thèmes comme la loyauté, la perte d’un être chère, la dépression qui en découle ont été abordés. J’ ai trouvé cela riche de sens. On ne mesure pas la douleur quand elle ne nous touche pas. Mais c’était très fort de lire et d’appréhender la lecture sous cet angle.

Malgré ces thème sensibles, on arrive à ne pas se laisser enfermer dans une émotion constante car, la  touche d’humour  rend la lecture intéressante et agréable.

Le fait de pouvoir voyager dans le passé, et le présent dans ce récit nous permet de mieux mesurer l’ ampleur et la profondeur de l’histoire. Même si le récit nous ait compté, j’ ai aimé parfois avoir l’impression d’avoir été invité à écouter cette histoire à travers les yeux de Betty, par l’intermédiaire de lettres envoyés à ces proches.

La fin n’ a pas été décevante, je l’ ai trouvé réaliste.

Ma note: 7/10

Moi en train de me dire qu’ il me faut une lecture plus fun pour changer!!

Capture      Photo:Kosminea

https://www.instagram.com/lecoindeslectrices/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s